Mission Ché Guevara : une formation aux savoirs-faire artisanaux pour promouvoir le nouveau modèle économique

jeudi 10 décembre 2009

Dans le Municipe Tucupita de l’Etat Delta Amacuro, la mission Ché Guevara est un programme de formation intégrale, qui a pour tâche de former aux travaux productifs pour que puissent s’y intégrer les communautés. Ceci s’effectue dans le cadre du nouveau modèle de production socialiste qui a pour objectif de contribuer au développement socio-économique de l’Etat et plus largement du pays.

Les participant-e-s contribuent également à l’élaboration de différents travaux artisanaux, parmi lesquels la boulangerie et la pâtisserie, mais aussi le travail du bois. Zuleni Figuera, coordinatrice régionale de la mission nous explique : “nous formons à des activités comme le textile, la construction et l’industrie, avec des cours plus spécifiques sur la menuiserie, la réfrigération. Nous avons deux centres de formation socialiste, l’un situé dans la communauté de San Rafael et l’autre au centre de la ville, appelé Centre de Formation Socialiste Tucupita. Nous donnons également des cours à l’extérieur, qui ont pour objectif de coordonner les différents conseils communaux qui sont eux mêmes ceux qui participent et intègrent les différents débouchés et ateliers de formation professionnelle de la mission Che Guevara.

“La finalité de ce cours est d’apprendre avec les membres de la mission, c’est une bonne opportunité pour nos familles, cela valorise le travail effectué par nos enfants, avec cette opportunité que nous a apporté la révolution, qui est de pouvoir renforcer le secteur éducatif. C’est un des objectifs que nous poursuivons actuellement” commente une des coordinatrices de la mission, en même temps qu’elle collecte la farine pour faire le pain.

 

Hommes et femmes se forment au travail communautaire, aux travaux manuels, et tandis que l’un scie des planches de bois, l’autre vernit une chaise, une table et l’ensemble s’élabore de manière collective. Jesucita Rondon, membre de la mission, nous raconte : “grâce au formateur, je fais des choses qu’auparavant je n’avais jamais faites, nous commençons un cours et un mois plus tard nous savons déjà faire des petites tables, avec des matériaux de recyclage, pour ensuite les vendre à prix solidaire. Notre prix est bien inférieur au prix du commerce, quasiment la moitié moins cher".

Pendant ce temps, Jovanni Martinez, nous montre toutes les machines qui ont été créées pour réaliser le travail d’ébéniste. Jesús González, facilitateur déclare”L’objectif n’est pas simplement donner la connaissance aux jeunes hommes et femmes, mais qu’ils forment leur coopérative et puisse vendre à moinrde prix dans nos communautés”.

Ils se forment pour mettre leurs idées en pratique dans leurs communauté, et grâce à la mission, ls ont pu acquérir une somme d’outils nécessaires, qui leur permettent non pas de développer un commerce lucratif pour eux seuls mais d’intégrer ces savoirs-faire dans leur communauté pour aboutir à un développement solidaire.

Adriana Pacheco

Pour plus d’information : http://www.misioncheguevara.gob.ve/

Traduction : Grégoire Souchay pour : http://www.larevolucionvive.org.ve/

About these ads

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s