Le prestigieux institut de sondage chilien LatinoBarometro classe le Venezuela parmi les pays comptant avec la plus grande satisfaction citoyenne en matière de démocratie.

mardi 22 novembre 2011

Les résultats de la dernière enquête d’opinion effectuée par l´institut de sondage Latinobarometroportent sur des thèmes variés comme la démocratie, les niveaux de satisfactions de la population, la distribution des richesses et l’évaluation du gouvernement.

Selon les chiffres de cette étude, le Vénézuéla se retrouve en tête des pays latino-américains en terme d’acceptation de la démocratie et en troisième place sur la liste des pays qui distribuent le mieux les revenus et appliquent des politiques parvenant à l´ensemble de la population.

Concernant la démocratie, Latinobarometro a analysé la période 2004 – 2011 et conclu que durant ce septennat, l’évaluation positive de la démocratie par la population vénézuelienne ne descend jamais sous les 70%.

Le rapport de l’institut de sondage précise que ce que la population entend par démocratie c’est : « voir les gouvernements travailler pour la majorité et non pour une minorité et s’employer à améliorer la distributions des richesses et des fruits du progrès. Pour les peuples La démocratie n’est pas définie en terme d’institutions ou de normes sociales mais en fonction de résultats concrets. »

A la question : ¨A quel point les libertés concernant les droits, les opportunités et la sécurité sont elles garanties dans votre pays ?¨ Le Venezuela arrive en tête avec 64% suivi par le Nicaragua.

La république bolivarienne occupe également la première place du classement concernant l’égalité en terme de participation et ce, aussi bien chez les hommes que chez les femmes. La république d’Argentine arrive en deuxième position.

Une autre question posée lors de cette étude portait sur la perception du niveau de démocratie exprimée sur base d’une échelle de 1 à 10. En première position, l’Uruguay obtint 7,8 suivi du Costa Rica avec 7,5 et par le Venezuela avec 7,3.

L’ Équateur, le Panama et le Vénézuéla, dans l’ordre résultant de ce même sondage, sont perçus comme des nations justes dans la distribution des richesses du pays.

Le gouvernement bolivarien à mis en place une série de programmes sociaux appelés «  Misiones » dont l’objectif est l’inclusion des secteurs les plus défavorisés économiquement dans les domaines de l’éducation, la santé, l’alimentation, l’alphabétisation technologique et de la culture.

Ces programmes sont financés avec les revenu issus du pétrole, la principale activité économique du pays.

Traduction : Yerko Ivan, pour La Revolucion Vive

About these ads

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s