« Seuls deux instituteurs y travaillaient »

LAS CACHAMAS, communité indigène de l’Etat Amazonas se trouve confrontée à une sérieuse problématique concernant l’éducation de ses enfants.

En effet, ceux-ci ne disposent pas de salle de classes. Etant donné les circonstances – la reprise des cours était imminente – ils se sont vus dans l’obligation d’utiliser un rancho (une habitation modeste, souvent construite par les propres habitants), où les conditions étaient inhumaines pour les enfants : pas d’hygiène élémentaire, un sol en terre battue, pas de lumière, des rideaux à la place des murs, pas de chaises, des pupitres bien trop lourds pour les enfants.

« Seuls deux instituteurs y travaillaient » – l’un enseignant aux classes de premier, deuxième et troisième niveau d’éducation initiale (de 4 à 6 ans), l’autre s’occupant des premier au troisième niveaux basiques (de 7 à 9 ans). Les parents doivent ensuite se charger de trouver où leurs enfants pourront poursuivre leurs études.

Grâce au Conseil Communal de Las Cachamas, la communauté indigène de Piaroa a obtenu une aide pour construire l’école, afin que leurs enfants puissent recevoir une bonne éducation. Et le plus important est que cette école va être construite au sein même de la communauté. Cette école sera pourvue du matérial nécessaire à l’éducation des enfants ; elle leur offrira aussi des repas, et mettra à la disposition de ses élèves une cour de récréation.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s