Protection Civile prépare les Conseils Communaux et les unités éducatives

Dans la communauté de Casana (Etat de Sucre, municipe Andres Eloy Blanco), M. Luis García sort tôt de chez lui pour aller remplir sa tâche quotidienne de membre du groupe de Protection Civile. Arrivé à son travail, après s’être informé des nouvelles, il s’assoit à son bureau et partage avec nous son expérience dans cette institution. « L’institution compte des jeunes formés pour faire face à n’importe quelle situation d’urgence, et ce dans tout le municipe. Actuellement nous formons aussi les communautés et les institutions à réagir « face à des situations adverses ». » L’Etat de Sucre se situe en effet en plein sur une faille sismique latente, et le municipe se trouve donc à cheval sur deux plaques techtoniques, la plaque sud-américaine et celle des Caraïbes. Le constant mouvement de ces plaques favorise les évènements sismiques inespérés, et de nombreux incidents ont eu lieu au cours des dernières années.

En tant qu’institution de prévention et d’urgence, Protection Civile a le souci d’intégrer les Conseils Communaux et les institutions éducatives. Eleazar Montaño, coordinateur de l’Unité d’Education de Protection Civile, nous informe de son travail avec les communautés indigènes de l’ethnie Chaina et avec les zones rurales comme El Sitio ou Los Moriches.

Dans ces lieux retirés, à au moins trois heures de marche à l’intérieur des montagnes, des ateliers ont été donnés sur l’auto-protection, les premiers secours, l’évacuation… Le plus souvent, les habitants devaient auparavant résoudre les situations sans aide spécialisée.

Eleazar Montaño se rend à l’Unité Educative Matias Parra Alcala pour animer un atelier sur les stratégies d’auto-protection en cas d’urgence. Emili Fernández, élève de l’unité éducative, nous dit qu’elle a beaucoup appris sur les mouvements sismiques, le traitement des incendies et les modes d’évacuation, afin de mieux protéger leurs vies.

Pendant ce temps M. Luis Garcia donne un atelier de premiers soins dans une communauté indigène de la montagne. On réalise une simulation où l’un d’entre eux perd connaissance : son pouls et sa respiration sont vérifiés, on pratique la technique de réanimation cardio.pulmonaire. (…) Entre deux simulations, Luis Marana, membre de la communauté, nous informe que des indigènes du Moriche et du Trompillo assistent à ces ateliers ; ces communautés reculées ne reçoivent pas toujours une assitance médicale, ou quand celle-ci arrive, il est déjà trop tard. La question du transfert des victimes pose surtout problème : auparavant, celles-ci étaient emmenées au médecin dans des hamacs, avec le mouvement de va-et-vient que ceux-ci provoquent, et sans que la cause de leur malaise ait été identifiée. Grâce à la formation, le transfert se fait à présent dans des civières de bois jusqu’à l’hôpital le plus proche.

Feliz Villarroel, coordinateur en risques sismiques pour l’Unité Educative deMaria Parra Alcala, nous informe que le début des activités coïncide avec la rentrée scolaire, à travers une convention entre Protection Civile et les pompiers de l’Etat. Le groupe a ainsi pu s’organiser internement, avec des brigades de sécurité vitale, des patrouilles scolaires, et une brigade de contrôle d’incendies, d’évacuation et de premiers soins.

Quelques jours plus tard, une simulation d’évacuation est organisée dans l’école Rafael Ramos. C’est l’occasion pour Protection Civile, pour les organismes de sécurité et pour tous les enfants de travailler ensemble, pour exécuter le plan de la Brigade de Prévention Scolaire, mis en place par le Ministère de l’Education. Tandis que le groupe de protection civile remplit son rôle avec les brigades de l’école, les enfants se déplacent en file jusqu’à la cour de récréation.

Source : La Revolución Vive

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s