Meszaros : « Une révolution socialiste se doit de planifier le temps nécessaire pour sortir du “métabolisme social du capital”

“Etre associé à Bolivar est le plus grand honneur de ma vie. De ma vie de 80 ans. Le rêve de Bolivar d´unifier l´Amérique Latine et d´instaurer l´Égalité ne pouvait qu´être détruit par les Etats-Unis, car il lui fallait la transformation de tous les liens sociaux, non seulement libérer les esclaves. Le temps historique de Bolivar n´était pas encore arrivé. Nous devons ouvrir les yeux sur la rénovation créatrice de la tradition bolivarienne en cours ici. Considérer ces “plumes” bolivariennes portées par la tempête de l´histoire collective, que les réactionnaires appellent populismes irrationnels. Seule la conscience de la durée, seule l´accumulation des changements peuvent nous sauver s´ils maintiennent la même direction. La leçon principale de l´implosion soviétique est que nous ne pouvons qu´espérer la restauration capitaliste si nous n´accomplissons la mission plus fondamentale et difficile d´éradiquer le capital de toutes les cellules de l´ordre social.”

C´est en ces termes qu´Istvan Meszaros s´est adressé ce 14 septembre 2009 à des milliers de vénézuéliens lors de la réception du prix “Libertador” à la pensée critique. Professeur émérite de l´Université du Sussex, né en Hongrie (1930), assistant du philosphe György Lukács, exilé en Italie lors de l´invasion soviétique de 1956, Istvan Meszaros est un des plus importants penseurs marxistes actuels, auteur de “La théorie de l´aliénation chez Marx” (1970), de “Le pouvoir de l´idéologie” (1989) et de “Au-delá du capital, vers une théorie de la transition » (1995), oeuvre considérée comme la suite du “Capital” de Karl Marx. Son oeuvre « Le défi et le poids du temps historique« , publiée au Venezuela par Vadell Hermanos, a remporté le Prix.

Le prix créé en 2005 par le gouvernement bolivarien vise à faire connaitre des visions qui échappent au monolithe de la pensée unique. Dans sa réponse au philosophe, Hugo Chavez a rappelé que le “Libertador” Simón Bolívar, aristocrate de 21 ans, nourrissait déjà une pensée critique, écrivant à propos de Bonaparte : “j´admire ses talents militaires mais comment ne pas voir que tous ses efforts ne visent qu´à s`emparer du pouvoir ?”Meszaros nous aide enfin a comprendre Marx, a expliqué le président vénézuélien, à le sortir du déterminisme, à lui rendre sa puissance de feu, sa capacité à resignifier sans cesse le réel.

Par quel mystère se croisent aujourd´hui à Caracas les pas de Meszaros et ceux de Chavez ? Quand ce dernier et les siens fondèrent il y a vingt ans un Mouvement Bolivarien, leurs manifestes rejetaient déjà la “Fin de l`Histoire” comme idéologie globale. Mais c´est durant ses années de prison purgées pour avoir organisé une insurrection contre la corruption et la répression de Carlos Andres Perez, que Chavez découvrit le penseur hongrois.

Aujourd´hui le président insiste auprès de la population sur la nécessité d´étudier ce penseur solidaire qui fait don de ses droits au Mouvement des Sans Terre brésilien et qui s`est rendu au Vénézuéla après avoir rencontré les étudiants de l´École de cadres du MST “Florestan Fernandez”. Pour Meszaros, récupérer le temps historique, signifie en effet la possibilité de voir la fin du capitalisme, de retrouver l´horizon de l´Histoire. Le temps est le capital des peuples, des mouvements sociaux. Une révolution socialiste se doit de planifier le temps nécessaire pour sortir du “métabolisme social du capital” (car l´idéologie capitaliste est dans tout, jusque dans les pores du “temps libre”), de planifier le temps nécessaire pour créer l´”égalité substantive” à partir de “cellules sociales” comme base de l´échange socialiste entre “individus sociaux” et non plus seulement individuels.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s