« Je crois qu’on ne peut plus faire marche arriére » : les travailleurs veulent la nationalisation de l´entreprise de café « Fama de América ».

Les travailleurs de l´usine de Fama de América de Yaguara ont dénoncé les actions des employés en col blanc du siège d’Altamira qui ont essayé de paralyser les tâches d’emballage jeudi.Les travailleurs de Yaguara ont qualifié l’action de ces personnes de “show médiatique” et ont exigé du Gouvernement de nationaliser l’entreprise.

« La situation de l’entreprise n´est pas viable entre les mains des actuels propriétaires ; nous avons affronté la situation de désapprovisionnement qui se présentait et soutenons la mesure d’occupation temporaire d’Indepabis (Institut de défense des Personnes dans l´Accès aux Biens et Services) et du Ministère du Pouvoir Populaire de l´Agriculture et des Terres. Les patrons de Fama de América ne nous le pardonnent pas et si la compagnie retombe dans leurs mains, il y aura sûrement des représailles contre nous », ont déclaré les représentants syndicaux après l’assemblée de travailleurs effectuée dans les installations de la Yaguara

Gustavo Martínez, secrétaire d’Embauche ; Alberto Zapata, secrétaire d’Organisation, et Wilfredo Bejarano, secrétaire général du Syndicat Fama de América ont fait appel au Ministère du Pouvoir Populaire de l’Agriculture et des Terres pour qu’il visitent les installations de l´usine et prenne des mesures en vue de la nationalisation. Martínez a assuré qu’ils n’ont pas refusé le dialogue avec les propriétaires de Fama de América. « Le problème est que les patrons refusent de venir à la compagnie. Nous lançons un appel aux employés d’Altamira pour clarifier la situation », a manifesté Wilfredo Bejarano.

Les travailleurs ont remercié pour son appui le Ministère du Pouvoir Populaire pour le Commerce à travers Indepabis (Instituto de Défense des Personnes dans l´Accès aux Biens et aux Services) pour le soutien offert à tous et à toutes celles qui travaillent dans l´entreprise et ont décidé de maintenir la vigilance pour éviter toute tentative de sabotage.

Erikson Lugo, du Département de Maintemance Technique, a déclaré qu’on ne peut plus repousser la nationalisation et s´est dit en accord avec les actions du gouvernement bolivarien. Pour sa part Iván Aristegueta, mécanicien industriel du Secteur de Torréfaction, a assuré que « cette situation n´est plus tenable. Dans ces conditions la conciliation entre les travailleurs et les propriétaires n’est pas possible. Il pourrait y avoir une chasse aux sorcières contre nous. Je crois qu’on ne peut plus faire marche arriére ».

Café vénézuélien, qualité d’exportation

Les stocks existent

Jeudi la plante a effectué une production de 40.7 tonnes et posséde un inventaire de 42.4 tonnes de café emballé.

« Nous sommes en pleine époque de récolte. Avant on paralysait les activités en juillet, août et septembre, l´entreprise cessait ses activités, le personnel sous contrat ne percevait pas de salaire. Maintenant le Gouvernement fournit la matière première, ce qui garantit la poursuite des opérations pendant les mois de récolte. « Nous dépendons des envois, nous procédons à l´emballage quand nous avons la matière première, ce n’est pas une opération continue. Les autorités effectuent des importations du Brésil et du Nicaragua pour pallier les inventaires qui manquent et de cette manière maintenir l’approvisionnement  » explique Gustavo Martínez.

Selon les porte-parole des travailleurs l`entreprise est en parfaites conditions, il y a des machines achetées après l’année 2000 et un acquise en 1978 qui sont en parfaites conditions, « bien que nous ne travaillions pas à la capacité maximale », a expliqué Gustavo Martínez, secrétaire d’Embauches de Fama de América.

T / Manuel López Traduction : www.larevolucionvive.org.ve

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s