(Annexes PDF et PP) Venezuela. VIVE TV, six années de communication populaire.

Compte rendu Historique.

À la fin de 2002 la perception qu’avait le peuple vénézuélien du monde médiatique était très « sensible » vu le récent coup d’État médiatique et vu le fait que 90% du spectre hertzien se trouvait (c´est toujours le cas en 2012) aux mains d’entreprises privées qui martèlent jour aprés jour le discours des États-Unis et d’une opposition parfois inspirées par des tentations putschiste.

Ainsi sont nées des discussions sur les besoins mais aussi sur les modéles communicationnels et du rôle que ceux-ci accomplissent dans la formation des sociétés.

VIVE TV apparaît donc non pas pour répondre à un probléme conjoncturel, mais pour initier la construction d’un nouveau paradigme communicationnel et inclure le composant d’éducation Populaire.

Avec Blanca Eekhout à la tête d’une équipe trés engagée, VIVE TV (Vision Venezuela) entame son activité télévisuelle le 11 novembre 2003 à l’initiative du Président de la République Bolivarienne du Venezuela, Hugo Rafael Chavez Frias.

Depuis sa fondation, VIVE TV a été le canal le plus cohérent avec la transformation des relations de production comme une proposition réelle de construction du socialisme. Pour dépasser les faiblesses du processus et accélérer l’hégémonie populaire, VIVE TV est un outil central, stratégique qui garantit une politique communicationnelle.

VIVE TV naît avec la vocation d’etre un véhicule de participation et de protagonisme populaire qui permet la constitution du nouveau Républicain et la transformation sociale, et d’être un outil d’intégration des peuples de l’Amérique latine.

Il accompagne un processus d’organisation audiovisuelle de la communauté, encourageant la nécessité de rendre visibles les avancées du Pouvoir Populaire en contact permanent avec la communauté et en montrant le peuple comme un fil conducteur et protagoniste de sa propre réalité.

VIVE TV ne vend pas de produits à une masse de consommateurs. Au contraire, il a déjà soutenu directement 896 organisations communautaires dans la construction d’un systéme de démocratie participative, dans le renforcement des Missions sociales, des Noyaux de Développement Endogéne et des Coopératives.

Un total de 13.652 citoyens, des paysans, des pÍcheurs, des mineurs, des membres de Comités de Terre Urbaine, de Comités de Santé, de Missions des Maisons d’Alimentation, d’Entreprises Récupérées, de Conseils Communaux, de Communautés Indigénes, de Mouvements noirs, de Mouvements de Travailleurs, de la Réserve militaire et d’autres secteurs de l’union civique militaire, ainsi que des Moyens Communautaires.

Les réussites plus importantes de VIVE TV.

VIVE TV a été l’outil effectif pour donner à voir des milliers de collectivités et d’organisations sociales – paysans, travailleurs, femmes, jeunes et enfants – de notre pays ou d’autres territoires de notre Amérique.

Nous sommes la seule chaîne qui atteint vraiment tout le pays, non seulement comme émettrice mais comme instrument exerçant la communication à la portée du pouvoir populaire dans toutes les régions.

Plus de 15.000 communautés ont été directement accompagnées par nos équipes de communicateurs et producteurs, même dans les régions les plus éloignés, là où jamais auparavant une caméra de télévision ne s’était aventurée.

Nous avons instauré un nouveau mode de production, inédit dans le monde, qui inclut la formation intégrale des travailleurs, ce qui fait déjà l’objet d’une étude dans des écoles de communication sociale, de nombreux articles et de reportages dans la presse mondiale.

En devenant une “télé-école”, nous avons formé des milliers de Vénézuéliens, des paysans, des travailleurs, des indigénes, des pêcheurs et y compris des effectifs de la Réserve et de la Garde d’Honneur Présidentielle, qui voient aujourd’hui la télévision non comme un moyen de consommation, mais comme un outil de lutte, d’organisation et de participation citoyenne.

À travers des formations et de la diffusion, nous avons soutenu des centaines de stations émettrices radio et télévisions communautaires et alternatives du pays, d’Amérique Latine et de par le monde.

Nous avons incorporé dans notre production et programmation des étudiants sortis de l’Université Bolivarienne et des compatriotes handicapés.

Nous sommes la premiére chaîne qui est en régle avec la Loi de Responsabilité Sociale en Radio et Télévision :

En incorporant le langage de signes.

En soutenant depuis le début la production nationale indépendante.

En créant un bloc de programmation infantile de qualité, produite au Venezuela et en Amérique Latine, totalement éducatif et représentatif des valeurs de nos cultures, exempt de violence et d’incitation à la consommation ou à la domination de l’autre pour être heureux.

VIVE TV compte plus de 14.000 heures de production audiovisuelle propre en donnant à voir l’organisation du pouvoir populaire de long en large dans tout le territoire national. Ce matériel constitue le dossier le plus précieux d’archives audiovisuelles du processus de la Révolution Bolivarienne et du pouvoir populaire.

Actuellement, on a accumulé un total de 35.900 heures de programmation transmises, en triplant le chiffre atteint dés notre premiére année.

VIVE TV est une chaîne pionnière qui soutient et diffuse la production indépendante depuis 2003, en régle avec la loi de Responsabilité Sociale en Radio et TV depuis avant sa création :

- 101 projets ont été coproduits.

- Une relation est établie avec plus de 80 producteurs indépendants et producteurs nationaux & internationaux.

- Programmation pour le grand écran : 380 heures de production nationale indépendante au Venezuela.

- 420 heures d’acquisition de droits avec plus de 40 distributeurs nationaux et internationaux.

VIVE TV prend part activement à la couverture d’événements officiels avec les autres chaînes du Systéme National de Médias Publics : Activités officielles, l’émission Alô Présidente, campagnes électorales régionales et nationales, activités du Parti Socialiste Unifié du Venezuela, transmissions et messages présidentiels.

Nous sommes la premiére chaîne à utiliser la plate-forme du satellite Simon Bolivar.

Nous avons soutenu l’installation et la mise en marche du master-Contrôle de TVES en un temps record. (TVES est une nouvelle chaîne publique de loisirs, elle émet depuis le 28 mai 2007 et remplace l’espace occupé jadis par la chaîne commerciale RCTV)

L’écran de VIVE TV est conçu, construit et réalisé depuis chaque région du pays, respectant sa vision singuliére, caractérisée par ses formes propres et ses contenus propres, diffusée dans la région elle-même et, en même temps, dans le reste du pays.

Pour nous, travailleurs de VIVE TV, l’espace naturel de construction, ce sont les communautés historiquement exclues. Là où les autres chaînes sont absentes. Une télévision plus proche des gens, qui place l’être humain au cœur de son action émancipatrice, en fortifiant sa conscience politique, en récupérant ses valeurs humanistes. C’est en cela que nous oyons la véritable démocratisation de la communication.

Depuis son siége central situé à Caracas, au Venezuela, et à partir de l’année 2005, VIVE TV transmet sa programmation télévisuelle quotidienne 24 heures sur 24 par satellite : NSS 806 en bande C et Bande Ku.

Jusqu’en 2008, on disposait de la transmission par ArcoIris TV (www.arcoiris.com) depuis l’Italie via Internet et via satellite.

- 13_ Est (transpondeur 18, fréquence 11,541.03/Polarisation V) pour l’Europe en bande Ku. Nous disposons actuellement du Satellite Simon Bolivar.

La Régionalisation de VIVE TV : partie fondamentale de la Révolution Communicationnelle de VIVE TV a concentré son effort principal à l’exécution du Projet de Régionalisation, qui consiste à la création d’un réseau de télévisions publiques articulées entre elles et avec d’autres organisations sociales, en garantissant la participation réelle du peuple dans la construction des contenus de la nouvelle télévision publique bolivarienne et socialiste :

- VIVE TV OCCIDENT (ouest) est située dans la ville de Maracaibo et s’occupe de l’Ètat de Falcon.

- VIVE TV ORIENT (est), a son siége dans la ville Puerto La Cruz, dans l’Ètat de Anzoategui et s’occupe également des États Sucre, Nueva Esparta et Monagas.

- VIVE TV CENTRE OCCIDENT, situé dans la ville de Barquisimeto, État de Lara ; il s’occupe aussi des États de Cojedes, Portuguesa, Yaracuy.

- VIVE TV ANDES est située dans la ville de San Cristobal, État de Táchira, et s’occupe des États de Mérida et Trujillo.

- VIVE TV ORINOCO, située à Ciudad Bolivar, dans l’État de Bolivar, couvre l’État Delta Amacuro.

- VIVE TV LLANOS est située dans la ville de San Fernando de Apure, et couvre l’Ètat Barinas, Guarico et une partie d’Amazonie.

Le secteur privé contrôle encore actuellement 85% du spectre hertzien vénézuélien. A travers ses chaînes de radios et de télévisions, nationales et régionales, l’opposition de droite reproduit de maniére permanente le message dominant et dispose en grande partie du contrôle de l’opinion publique.

La résistance communicationnelle est exercée par le Gouvernement Bolivarien à travers le Systéme National de Médias Publics (VTV, VIVE TV, RNV, YVKE, ANTV, Avila TV, TVES).

C’est pourquoi, du point de vue de la guerre médiatique, le projet de régionalisation de VIVE TV est une façon nécessaire de passer à l’offensive communicationnelle.

La régionalisation de VIVE TV cherche un impact direct dans les processus organisationnels des communautés, en fonctionnant comme une plate-forme médiatique du peuple et comme “télé-école” pour diffuser des acquis, des valeurs et des processus.

Les siéges en fonctionnement nous permettent de produire actuellement un nombre important d’heures de programmation depuis les régions. Ce matériel est produit en utilisant des critéres de haut intérêt stratégique, avec l’idée de couvrir la plus grande quantité de secteurs de la population, en atteignant les frontiéres et en ayant accés à tout le territoire de maniére directe et indirecte.

VIVE ZULIA, maintenant VIVE Occident, siége situé dans l’ouest du pays, pionnier du Projet de Régionalisation, a produit au total autour de 1.250 émissions, réalisés avec une vision, des réalités et des codes de cette région du pays. à titre d’exemple, la série « Journal Indigéne » compte 200 chapitres effectués avec les communautés des 5 peuples Indigénes de l’État de Zulia. De même avec des documentaires, reportages et émissions de participation produits conjointement avec des centaines d’organisations sociales de l’État.

Notre projet à court et moyen terme.

Nous mettons à jour notre plate-forme technologique, en entamant une transition vers la télévision numérique.

Nous inaugurons une nouvelle étape avec la production de films de fiction, de films d’animation, d’émissions humoristiques et de divertissement non destructeur.

Défis.

Nouveaux contenus.

* Courts, Moyens et long-métrages de Fiction * Laboratoire d’Animation TV numérique

* Guides d’utilisation sociale * Médiathéque

Services et contenus interactifs

Couverture par satellite pour l’Amérique et l’Europe sur Bande C

Et nous voulons aller plus loin… ! En multipliant les moyens de VIVE TV pour accélérer la révolution.

Depuis sa fondation, Vive Tv est la chaîne la plus cohérente quant à la transformation des relations sociales de production.

Afin de dépasser les faiblesses du processus et d’encourager la souveraineté populaire, Vive constitue un outil essentiel et stratégique garantissant une politique de communication dont les axes fondamentaux se résument dans l’expression « canal du pouvoir populaire ». Ceci, par le biais d’assemblées et de porte-paroles communaux retransmis en direct depuis toutes les régions du pays.

Vive met en relation État et population pour encourager la construction du pouvoir populaire.

Accords Cuba-Vénézuela

Afin de faire avancer le projet de régionalisation, l’investissement réalisé dans le cadre des accords Cuba-Vénézuela a été d’une importance capitale. C’est ainsi que 64% des subventions ont été destinées à renforcer le processus de communication socialiste à travers tout le pays. Il est important de souligner qu’une partie des infrastructures et des équipements acquis a été transférée à RED TV. Les projets tels que les « Laboratoires d’animation et de design » ainsi que « Formation des médias alternatifs » ont également profité de cette importante initiative bilatérale.

Ecole Populaire Latino-américaine de Cinéma

L’Ecole Populaire de Cinéma, est le seul espace de formation audiovisuelle qui offre des ateliers aux pêcheurs, indigènes, paysans, travailluers, médias communautaires, étudiants et autres communautés organisées aussi bien dans le pays que dans toute l’Amérique Latine.

Actuellement, nos locaux accueillent des camarades d’Alba TV en formation. Ces derniers, au nombre de 13, sont originaires de 8 pays de la Grande Patrie de Bolivar. Ils suivent ce programme durant 1 mois complet et viennent du Brésil, de Colombie, du Nicaragua, d’Argentine, d’Uruguay, d’Haiti, d’Equateur et de Bolivie.

Vive enseigne les techniques de maniement des caméras et microphones pour que la communauté organisée puisse produire directement de l’information. De cette manière, le peuple est capable de transmettre à ses compatriotes, une information utile socialement, tout en construisant depuis la base, les réponses nécessaires.

13652 personnes ont été formées par Vive pendant ces 6 années dans le domaine de l’audiovisuel. Ces ateliers, au nombre de 1347 ont été proposés aux télévisions communautaires, mais aussi aux mouvements sociaux du Vénézuela, de toute l’Amérique Latine, et au personnel de la chaîne.

Beaucoup de ces personnes ayant suivi les ateliers de l’Ecole Populaire et Latino-Américaine de Cinéma travaillent à l’heure actuelle pour Telesur, VTV, Avila et d’autres télévisions communautaires.

Que sont les Conseils Populaires de Communication (CPC) ?

Ce sont des instances organisatrices de base dont le but est l’élaboration de la politique de communication au niveau territorial. Elles se répartissent au niveau local et vont jusqu’au régional, ayant comme point de départ, l’analyse de la réalité vécue par la population.

Pourquoi les Conseils Populaires de Communication ?

* Constituer une organisation communautaire qui deviendra un vrai organe de contrôle en la matière

* Une organisation communautaire qui travaille en permanence sur le thème de la communication populaire, dans les hameaux, les villages, les usines, les écoles, les collèges, les maisons de la culture, etc….Le but fixé est d’éveiller les consciences dans le domaine de la communication et de contribuer à la transformation des personnes en citoyens critiques capables d’analyser les différents médias, tout en étant des générateurs de communication sous toutes ses formes, aptes à pouvoir utiliser n’importe quel outil.

* Nous avons besoin d’une organisation capable de réunir les diverses instances travaillant sur la communication, sachant conjuguer les expériences avec la théorie, pouvant discuter, proposer et faire le suivi des résultats obtenus. Ce qui doit apparaître c’est notre voix et notre image.

Objectifs

> Systématiquement discuter la programmation des média de diffusion massifs, sur lesquels nous pouvons exercer un contrôle en tant que peuple

> Réaliser des rencontres d’arrondissements, municipales, et d’État afin d’unifier les critères de lutte en matière de communication.

> Renforcer le travail de chaque organisation présente dans la communauté.

> Encourager la création des Unités de Production Audiovisuelle Révolutionnaire (UPAR).

> Encourager un modèle alternatif de communication permettant la participation active et protagoniste des communautés

> Transformer les spectateurs passifs en créateurs critiques, conscients de leur pouvoir de transformation de leur réalité.

> Approfondir la discussion, l’analyse et l’investigation quant aux effets des média sur la société.

> Réaliser constamment des évaluations des besoins locaux, de façon à pouvoir mettre en place des plans de communication basés sur la réalité

Diffusion et mobilisation des CPS

Diffuser les luttes sociales à travers tous les moyens de communication.

Stimuler la création de « Tveo en la calle »

Réaliser des vidéos-forums et des conversation populaires dans les communautés, sur le thème de la communication

Elaborer périodiquement des campagnes de communication basées sur des problématiques ou des thèmes fédérateurs, tant au niveau local que régional.

Qu’est-ce qu’une Unité Populaire Audivisuelle Révolutionnaire (UPAR) ?

L’UPAR est un groupe de personnes appartenant à une même communauté organisée autour de la communication dont le principal objectif est la production de contenus audiovisuels.

Les organisations de base se chargent de recenser les problématiques locales et s’en remettent aux CPC lesquelles établissent les politiques de communication donnant naissance aux politiques éditoriales des UPAR.

Ceci garantit le lien permanent des producteurs audiovisuels avec leur communauté et évite les possibles dévitions comme produits de « la mystification ou du fétichisme médiatiques ».

Formation socio-politique et militance

Les Brigades de Formation Socio-Politique ont servi à créer un stratégie de rétro-alimentation de connaissances pour une partie des travailleurs/travailleuses de Vive avec la communauté et vice-versa.

Vive se transforme en Ecole de Pouvoir Populaire, couvrant des thèmes aussi variés que la production de culture populaire, le théâtre, la littérature, la formation de cadres, l’histoire du Vénézuela dans celle de l’Amérique Latine, l’économie, la sociologie, la philosophie (en particulier la philosophie Bolivarienne), la théorie de l’organisation et les concepts d’Education Populaire.

Ce processus a pour objectif de transformer nos « Producteurs intégraux » en « Formateurs intégraux », pour qu’ils ou elles soient des cadres organiques au service de la construction du pouvoir populaire, pas seulement durant la production des programmes mais aussi avant et après, durant les recherches et dans le suivi, conjointement avec l’organisation populaire.

Brigades constituées :

- Brigade San Francisco de Yare

- Brigade Axe Gramoven

- Brigade Altagracia et San José

- Brigade de Fama de América

Participation aux processus électoraux

Conscients que la démocratie participative et protagoniste a été rendue possible grâce à la révolution bolivarienne, Vive est présente dans tous les processus électoraux qui se tiennent à travers le pays et qui montrent combien le peuple décide de son propre futur.

Transmissions depuis toutes les régions du pays, retransmissions spéciales et campagnes d’appels au vote et à la participation, sont quelques-unes des missions que Vive mène dans le pays en ces temps si importants pour la République.

2004 : Reférendum Présidentiel réalisé le 15 décembre

Elections régionales réalisés au mois d’octobre.

2005 : Elections municipales et d’arrondissements réalisées le 7 aôut 2005

Elections Parlementaires réalisées le 4 décembre 2005

2006 : Elections des Mairies de Nirgual et Carrizal réalisées le 21 mai 2006

Election Présidentielle réalisée le 3 décembre 2006

2007 : Réferendum révocatoire réalisé le 7 octobre

Réferendum constitutionnel réalisé le 2 décembre 2007

2008 : Election interne du PSUV réalisé le 4 octobre 2008

Elections régionales réalisées le 23 novembre 2008

2009 : Réferendum aprobatoire de l’Amendement Constitutionnel

Documents joints

BILAN 2003-2009

23 novembre 2009
Document : PDF
2 Mo

Présentation en PDF du bilan des six années de travail de Vive Tv


BILAN 2003-2009

23 novembre 2009
Document : PowerPoint
22.3 Mo

Présentation en PowerPoint du bilan des six années de travail de Vive Tv

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s