IIIème Congrès Pédagogique des peuples indigènes et Afroaméricains

jeudi 12 novembre 2009

Escuchar el reportage ) http://www.rnv.gov.ve/noticias/?act=ST&f=36&t=112614

Un groupe de 250 enseignants venus des 11 communes de l’Etat Bolivar ont participé au IIIème Congrès Pédagogique des Peuples Indigènes et Afro-descendants, à l’initiative du Ministère Populaire pour l’Education (ME).

L’événement, qui a eu lieu au Centre Culturel Multi-ethnique de la ville de Bolivar, a été organisé par la Directrice Générale du Ministère de l’Education, Maigaulida Pinto, ainsi que par la Responsable de la Division Académique de la Zone Educative de Bolivar, Mirelva Martinez, comme l’a souligné l’Agence Bolivarienne d’Informations. Parmi les participant(e)s, Yaritza Aray, la Députée des Peuples Indigènes au Conseil Législatif.

Mirelva Martinez a précisé :“Ce congrès nous a permis de discuter et surtout d’approfondir les mécanismes à mettre en place afin de former nos enseignants ainsi que nos communautés, pour tout ce qui concerne l’éducation bilingue, en prenant en compte qu’à Bolivar, co-existent 19 peuples d’origines différentes, ce qui représente 40% de notre population locale”.

La fonctionnaire a aussi souligné le fait que parmi les participants figuraient des enseignants exerçant dans l’Etat de Bolivar, dans les communautés des peuples Pemon, Yekuana, Jiwi, Kariña, Sanema, Epeña, et dans d’autres communautés tout aussi importantes.

 

Elle a ajouté que durant le congrès, on a inclus au curriculum scolaire Vénézuélien, le thème de l’Afro-descendance, ce qui devrait résulter à une meilleure formation sur les coutumes et les héritages laissés dans notre société par les esclaves noirs qui furent amenés durant l’époque coloniale. Ces derniers ont légué un patrimoine important, que ce soit dans la musique, la nourriture, la race, les vêtements et l’idiosyncrasie en générale.

Elle a ensuite expliqué : “Lors de ce congrès, nous avons pu compter sur la présence d’enseignants mais aussi de représentants de la comunauté d’El Callao, où au début du 19ème siècle, des centaines de travailleurs noirs furent importés par les entreprises anglaises, venues exploiter l’or de la zone.”

Elle a raconté comment ces travailleurs se sont installés à El Callao, et ont créé une des colonies d’Afro-descendants les plus fortes et les mieux conservées du pays, avec des traditions uniques, comme celles de la musique Calipso et l’orfèvrerie de l’or.

L’ethno-médecine, liée à la protection des connaissances ancestrales des Indigènes et des Afro-descendants dans le domaine de la santé, et particulièrement en ce qui concerne la préservation des connaissances en matière de médecine naturelle, fut aussi l’un des autres thèmes abordés lors de ce congrès.

Source : Radio Nacional de Venezuela Traduction : Lazhari Abdeddaim, pourwww.larevolutionvive.org.ve

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s