Bien que non subventionnée, la radio communautaire Al Son Del 23 est à l’avant-garde de la communication

jeudi 10 décembre 2009

La “casa de encuentro” (salle de rencontre) bolivarienne Freddy Para fut un des centres de répression les plus important dans le secteur populaire du 23 de Enero, à Caracas. Il existait auparavant un module policier qui pendant plus de 30 ans fut un avant-poste pour les fonctionnaires des gouveremets de droite qui torturaient sans pitié la population et tiraient sur les immeubles adjacents de la zone. Désormais, grâce au processus d’intégration et de participation impulsé par le président Chavez, ce même lieu est devenu une radio communautaire : « Al Son del 23 », qui fonctionne grâce au volontariat de personnes qui ont toujours été partie prenante des luttes sociales et politiques.

“Même si nous n’avons aucun financement ;, nous utilisons la radio comme outil de formation, d’éducation et de formation idéologique”

Les médias communautaires servent de pont entre les communautés et les organes du gouvernement. Ceux-ci ont eu un essor extraordinaire au Venezuela, avec des hebdomadaires, des radios et des télévisions. Al Son del 23 est né en 2005, quand un groupe de représentants de la Coordination Simón Bolívar –organisation socio-politique- a présenté un projet à l’exécutif national, lequel a donné au peuple vénézuelien les moyens de participer, produire et transmettre toute production indépendante.

Les conseils communaux de la zone participent activement à la station communautaire

Au travers d’ateliers de production, de locution, d’apprentissage à l’utilisation du matériel audio, et d’ une formation qui dure au maximum trois mois s’est formé, tant professionnellement que techniquement, le talent humain qui à l’heure actuelle compose l’équipe de travail de la radio comme l’explique Juan Contreras, directeur général de la radio. Celui-ci souligne qu’avec la fréquence 94.7 FM, ils touchent une grande partie de Caracas.

Contreras considère la communication comme un outil de libération, et assure que faire de la radio est quelque chose qui s’apprend par la pratique. Plus de 50 programmes d’analyse journalistique nationale et internationale, d’opinion, sport, culture, musique et interviews, entre autres, composent la programmation qu’offre ce média communautaire aux habitants de la capitale : “Même si nous n’avons aucun financement, nous utilisons la radio comme élément pour la formation et l’éducation idéologique” indique-t-il.

Main dans la main avec la communauté

Le directeur de la radio affirme que le succès de la radio communautaire est surtout dû à la participation des conseils communaux, du peuple organisé et des habitants du secteur, qui ont joué un rôle fondamental dans le développement de “la véritable communication : Les problèmes de la communauté, non seulement du 23 de Enero mais bien de Caracas tout entier, nous les diffusons et lançons des appels aux autorités compétentes pour qu’elles reconnaissent et résolvent les problèmes. Le résultat a été très positif. »

Il ajoute en ce sens, que les travailleurs de la radio et les membres de la communauté participent à de nombreux travaux comme le conditionnement des espaces adjacents, l’installation de la radio, l’assainissement des terrains de sport, le creusement des caniveaux, le balayage des rues, etc..

Contreras précise que dans les locaux de la radio on trouve un club pour personnes âgées, un centre Informatique doté de plus de 60 ordinateurs, internet et imprimantes. De même les animaux de compagnie sont soignés de manière totalement gratuite par une équipe de vétérinaires qui leur procure assistance et soins médicaux.

T/ Rosina Romero F/ Oscar Arria Caracas

Source : RNV / Courrier de l’Orénoque :http://www.rnv.gov.ve/noticias/inde…

Traduction : Grégoire Souchay pourwww.larevolucionvive.org.ve

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s