Le Vénézuéla défend les revendications du peuple palestinien. Plusieurs accords sont signés

vendredi 27 novembre 2009

Après avoir cité l’écrivain Edward Said dans ses réflexions sur ceux qui veulent détruire l’être palestinien et la condition arabe en général, après avoir cité Mahmud Darwich, le Président Chavez a annoncé que le Venezuela sera en fête le jour ou naîtra l’État Palestinien avec Jérusalem pour capitale. Il a proposé à Mahmud Abbas qu’il envoie un délégué palestinien à la prochaine réunion de l’ALBA à la Havane.

Il a demandé aussi au Parti Socialiste Unifié du Venezuela d’élaborer des matériels de formation pour que le peuple vénézuélien puisse mieux comprendre la réalité palestinienne. Les accords signés avec l’État palestinien sont au nombre de trois : l’accord-cadre prévoit la nomination d’un ambassadeur vénézuélien en Palestine. Au gouvernement palestinien est accordé un nombre important de bourses pour que les jeunes de ce pays puissent venir étudier dans tous les domaines. Un autre cycle de coopération prévoit les investissements du Vénézuéla dans la construction de logements, la réparation d’écoles détruites par les bombardements, les médicaments, la santé et le commerce au bénéfice direct de la population.

Chavez a déclaré que « La Palestine n’est pas si lointaine. Venezuela est la Palestine, nous sommes la Palestine. nous sommes la même Patrie. Patrie, dit Darwich, notre patrie captive, libre de mourir consumée d’amour, notre patrie qui brille au loin tandis que sans cesse nous nous noyons en elle ». « Je dis, a poursuivi Chavez, qu’en elle nous renaissons sans cesse ».

C’est ce vendredi que le président de la République Bolivarienne du Venezuela, Hugo Chávez, a donné la bienvenue au président de l’État de Palestine, Mahmud Abbas, au Palais de Miraflores.

Cet acte est historique, car c’est la première fois en 179 ans de l’histoire du Venezuela comme État indépendant qu’un Président palestinien visite notre pays. « Aujourd’hui le 27 novembre, en cette après-midi fraîche, tout le Venezuela, notre peuple, nos soldats, nos travailleurs, notre gouvernement, nous tous te donnons la bienvenue, Président frère. Ta présence, sur cette terre, possède une profonde signification historique, morale, politique et intégrale » a déclaré le chef de l’État vénézuélien.

Celui-ci a également salué toute la communauté palestinienne qui vit au Venezuela, « peuple de racines profondes, de lutte, de spiritualité, de sacrifice. La Révolution Bolivarienne, depuis le premier jour, s’est dressée aux côtés du peuple palestinien, toute la vie nous avons accompagné sa lutte mémorable contre l’empire yanquee, contre ses laquais, contra l’État génocidaire d’Israel qui agresse, tue et veut exterminer les palestiniens ».

Il a réaffirmé au président Mahmud Abass que tous ceux qui luttent pour la justice sur cette planète unissent leurs voix à celles de son peuple. « Ici, face au monde, depuis Caracas, berceau de Bolívar, oú est née la révolution qui porte son nom, non seulement nous te donnons la bienvenue la plus splendide mais nous nous remémorons tous les martyrs du peuple palestinien ».

« Nous réaffirmons, une fois de plus, avec l’honneur que signifie ta présence parmi nous, le plus grand engagement avec la lutte palestinienne, pour la revendication de ses droits et la création de l’Ètat Palestinien », a conclu le President Chávez.

Radio Nacional de Venezuela / Thierry Deronne

Publicités

Une réponse

  1. Pingback: MAHMOUD ABBAS : ¨LE VENEZUELA NOUS A PERMIS DE BRISER LE MONOPOLE D’ISRAËL SUR NOTRE ÉCONOMIE. | Tsimok'i Gasikara

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s